5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique

Aller en bas

5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique Empty 5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique

Message par Mr WORSEPOWER le Mer 15 Mai - 3:33

Les bienfaits de l'assistance électronique

L'ABS ou la possibilité de freiner en tournant

Avec les progrès de l'électronique, les voitures ont pris le contrôle de paramètres qui échappent aux pilotes. Prenez l'ABS, qui est devenu une fonctionnalité indispensable sur les voitures sportives.
Quelle que soit la surface sur laquelle vous pilotez , si les roues se bloquent, la puissance de freinage diminue et il devient impossible de contrôler la direction. L'ABS intervient alors et réduit temporairement (par intermittence) la force appliquée sur les frein des roues bloquées pour leur permettre de retrouver de l'adhérence.

5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique 3_fig_11
Lorsque les roues se bloquent il est impossible de tourner (en haut).
L'ABS détecte les blocages de roue et relâche temporairement la pression sur les freins
pour permettre à la roue de retrouver son adhérence et au pilote de tourner (en bas).
L'opération peut être répétée plusieurs fois en quelques millisecondes, sur chacune des quatre roues individuellement. Le système est si sensible qu'il dépasse de loin les capacité de perception et de réaction du pilote.

Les ABS plus perfectionnés soulagent également les freins en cas de braquage du volant. Comme nous l'avons vu avec le cercle de friction, quand l'adhérence des pneus est entièrement consacrée au freinage, il est impossible de tourner. L'ABS est capable de réduire la puissance des freins au minimum nécessaire permettant de libérer de l'adhérence pour tourner.

Parallèlement à la technologie de l'ABS des systèmes de contrôle de stabilité latérale ont également été développés et équipent aujourd'hui toutes les voitures de sport.

Ces systèmes sont connus sous différents nom, selon les constructeurs : VSD, VDC, ESC, etc... Nous les regrouperons sous l’appellation ESP (pour Elektronisches Stabilitätsprogramm, en hommage au premier système de ce genre inventé par l'équipementier Bosh). Les système ESP appliquent automatiquement le freinage aux roues souhaitées lorsque l'auto survire ou sous-vire pour assurer sa stabilité. À la différence de l'ABS, ce système agit sur les freins même lorsque la pédale de frein n'est pas actionnée.

Certaines voitures ont largement recours à l'ESP pour améliorer leur tenue de route. Le "contrôle du sous-virage", de plus en plus répandu sur les sportives puissantes de type FF, en est un bon exemple. Selon le degré de sous-virage, le système freine plus ou moins la roue arrière à l'intérieur de la courbe en faisant varier le freinage selon le degré de sous-virage. Ces innovations sont des armes redoutables en pilotage sportif.

5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique 4_fig_11


Le TCS ou la possibilité d'accélérer en virage

Le TCS (Traction Control System ou Antipatinage) empêche les roues de patiner en cas d'accélération trop franche. Lorsque ses capteurs détectent que les roues glissent, le TCS agit sur la puissance du moteur pour contrer le phénomène. Le pilote n'a rien d'autres à faire qu'appuyer sur l'accélérateur. Le système est particulièrement pratique quand la pluie ou tout autres facteur diminue l'adhérence de la piste.

Cependant certains TCS sont réglés de telle façon qu'aucune glisse n'est posible et empêche donc la voiture de délivrer tout son potentiel d'accélération. À l'exception de certains modèles FF ou FR très puissants, ou par temps de pluie, il est préférable pour le pilote de contrôler lui même la glisse de son véhicule.

5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique 5_fig_11

5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique Mr_wor11 Note de MrWP :
Personnellement, je ne nie pas l'utilité de ces système électroniques en conduite routière pour des raison de sécurité, Mais en conduite sportive, rien ne vaut l'intuition et le pouvoir d'anticipation d'un pilote expérimenté. Un pilote qui se repose continuellement sur des aides au pilotage ne saura pas contrôler sa voiture lors de situations exceptionnelles (pluie, évitement, freinage manqué,etc...), beaucoup plus fréquentes sur circuit.

L'ABS : Il est certes très utile pour freiner en entrée de virage (comme expliqué plus haut), mais il empêche bon nombre de manœuvres telle que le freinage "à l'appui" (freinage en glisse en entrée de virage), et ralenti considérablement les transferts de masse très utile en pilotage sur circuit. De plus il entraine un léger sous-virage qui est problématique en cas de freinage tardif.

L'ESP : La plupart des système ESP privilégie le sous-virage au survirage, considéré comme plus "sain" (je n'ai jamais compris pourquoi) pour la conduite sur route. De ce fait les voitures qui en sont équipés sont très difficile à faire tourner efficacement en virage, et ont souvent un comportement "pataud" comme si la voiture était très lourde.

Le TCS : "Utile" sur des voitures très puissante, lorsque le pilote n'y est pas habitué, il devient problématique pour utilisé le plein potentiel d'une voiture (quelle qu'elle soit). De plus comme pour l'ABS il limite les possibilités de manœuvre de la voiture.

Il existe deux types de systèmes d'"aide" à la conduite. D'une part les système Passif, qui se déclenchent toujours de la même façon et dont le pilote peut prévoir l'activation (ex : ABS, TCS). Ces systèmes utilisent en général une solution de "bridage" pour remplir leur fonction, empêchant ainsi au pilote de tirer toute la quintessence de sa voiture. Et d'autre part les systèmes Actifs, qui ne se déclenchent que dans des cas particuliers et dont le pilote ne prévoit pas forcément l'activation (ex : ESP). Ces systèmes peuvent surprendre le pilote en pleine manœuvre par un changement soudain de comportement.

C'est ensuite à chacun de décider de la solution qui lui convient le mieux, mais je pense que pour tirer le plein potentiel d'une voiture il faut en connaitre les limites et les possibilités réelles, et il en va de même du pilote. Alors je conseille de toujours s'entrainer sans aucune aide, de manière à appréhender autant les capacité réelles de la voiture, mais aussi comprendre en quoi ces "aides" modifient les performances de la machine.

Comme vous l'aurez compris je suis un adepte de la "vielle école", et je préfère une voiture qui glisse dans chaque virage mais que j'arrive à "sentir", plutôt qu'une voiture "saine" qui ne me procure aucun plaisir à conduire... Mais chacun ses goûts.



Citer de :
5. Réduire ses temps au tour - B. Les bienfaits de l'électronique Couv_a11
Mr WORSEPOWER
Mr WORSEPOWER
Admin

Messages : 319
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 33
Localisation : Région Parisienne, pas Paris !

Voir le profil de l'utilisateur http://gt-odyssey.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum